Une consommation d’énergie qui tend à se stabiliser

Le territoire d’Auvergne-Rhône-Alpes, fort d’un tissu industriel dense, d’une agriculture dynamique, d’une population nombreuse et en augmentation, ainsi que d’infrastructures routières importantes, consomme 13.3% de l’énergie française (source des données nationales : SDES – Bilan énergétique de la France métropolitaine, 2016).

La consommation d’énergie finale de la région est en baisse de 7% par rapport à 2005.

A l’image de la France, le secteur des bâtiments (résidentiel et tertiaire) est le secteur le plus consommateur d’énergie, notamment pour les besoins en chaleur. L’industrie, quant à elle, consomme moins d’énergie qu’en 1990. La consommation des transports est en augmentation par rapport à 2005 (+3.4%).

Les énergies fossiles représentent encore 60% des énergies consommées.

Une région fortement productrice d’énergie

La région Auvergne-Rhône-Alpes est l’une des plus productrices d’énergie, majoritairement électrique, avec notamment 4 centrales nucléaires et de nombreuses usines hydroélectriques mais aussi une importante production de chaleur issue du bois énergie. Les autres sources d’énergies renouvelables (photovoltaïque, solaire thermique, biogaz, éolien…) sont en constante progression.

Des potentiels de développement des ENR solaire, biogaz, éolien et bois énergie ont été identifiés sur les différents territoires.

Chiffres-clés 2016

  • La région Auvergne-Rhône-Alpes couvre 57% de ses besoins énergétiques.
  • Part de la production renouvelable dans la consommation d’énergie finale : 20%
 

[Mise en page : juin 2019]