Un observatoire unifié "climat, air, énergie" créé en 2018 en appui aux démarches territoriales

Les territoires d’Auvergne-Rhône-Alpes engagés dans des démarches énergie-climat sont nombreux :  90 Plans Climat Air Energie Territorial (PCAET) « obligés » en 2018 et de nombreux territoires volontaires, EPCI, PNR… En parallèle, le Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Egalité des Territoires (SRADDET), comprenant l’énergie, le climat et l‘air, comme thématiques prioritaires, se met en place en Auvergne-Rhône-Alpes. Les Territoires à énergie positive pour la croissance verte (TEPOS-CV) prennent également de l’ampleur, avec un objectif de couverture de 80% de la population à l’horizon 2030, contre 50% aujourd’hui.

L’élaboration, le suivi et l’évaluation de ces démarches reposent sur des diagnostics chiffrés. Ces diagnostics, pour être opérationnels, doivent être alimentés de données issues de la mesure, ainsi que d’analyses locales ciblées et réactualisées régulièrement. En Auvergne-Rhône-Alpes, ce besoin d’une approche intégrée des données climat, air énergie est à l’origine de la création de l’Observatoire Régional climat, Air et Energie (ORCAE) en 2018.

L’ORCAE est issu du regroupement de 3 observatoires existants en Auvergne-Rhône-Alpes :

  • L’Observatoire de l’Air, porté par Atmo Auvergne-Rhône-Alpes,
  • L'OREGES (Observatoire Régional de l’Energie et des Gaz à Effet de Serre), créé en 2002, animé par AURA-EE depuis sa création, rejoint par Atmo Auvergne-Rhône-Alpes en 2009,
  • L'ORECC (Observatoire Régional des Effets du Changement Climatique), créé en 2013, animé et porté par le Cerema et AURA-EE depuis sa création, rejoints par Météo France en 2017.

Pourquoi créer un nouvel observatoire en 2018 ?

Ce rapprochement avait pour objectifs :

  • De créer un guichet unique facilitant l’accès aux données collectées par chacun des organismes,
  • De produire et diffuser des indicateurs simples accessibles aux collectivités publiques, destinés à faciliter la mise en œuvre de leurs opérations,
  • De renforcer la lisibilité des données pour les publics cibles devant mener des démarches intégrées climat-air-énergie,
  • De renforcer le caractère institutionnel et pérenne de l’observation climat-air-énergie en Auvergne-Rhône-Alpes.
 

Son rôle est de mettre à disposition des territoires des données fiables et des analyses aux niveaux régional et territorial. Il se veut également lieu d’échanges entre acteurs territoriaux et experts, sur les thématiques climat, air et énergie.

L’ORCAE est conçu au bénéfice de tous : collectivités territoriales, acteurs de la sphère publique, associations, acteurs économiques, universitaires, grand public...

Historique des dispositifs d'observation climat, air, énergie en Auvergne-Rhône-Alpes

L’Observatoire de l’énergie et des gaz à effet de serre, une référence depuis 2002 en Auvergne-Rhône-Alpes

L'Observatoire régional de l'énergie et des gaz à effet de serre (OREGES) a été créé, en Rhône-Alpes, par décision de la Commission thématique « Energie » de la Commission Régionale d'Aménagement et de Développement du Territoire (CRADT) du 13 novembre 2002. Il a fait suite aux travaux menés dans le cadre de l’élaboration du Schéma de Service Collectifs de l’Energie d’une part et de la mise en place du Contrat de Plan Etat Région 2000–2006 d’autre part. Depuis 2017, l’OREGES a élargi ses activités à l’Auvergne.

L’Observatoire des effets du changement climatique, pour la création et le suivi d’indicateurs d’impacts depuis 2013

Le besoin d'améliorer et de diffuser la connaissance sur le climat, ses évolutions et ses effets, a été transcrit en orientation prioritaire du SRCAE de Rhône-Alpes, par la création en 2013 d'un observatoire régional des effets du changement climatique (ORECC) permettant à toutes les parties prenantes, dont les collectivités locales en charge de l'élaboration des PCAET, d'accéder aux données d'observation, de partager la connaissance et de disposer de méthodes et d'analyses pour les actions d'adaptation en « réponse » au changement climatique. Depuis 2017, l’ORECC a élargi ses activités à l’Auvergne.

Un Observatoire de l’air agréé par le Ministère de la Transition écologique et solidaire, pour la surveillance et l’information sur la qualité de l’air en Auvergne-Rhône-Alpes

Atmo Auvergne-Rhône-Alpes est l’observatoire agréé par le Ministère de la Transition écologique et solidaire, pour la surveillance et l’information sur la qualité de l’air en Auvergne-Rhône-Alpes. L’observatoire structure son activité autour de 5 missions fondamentales :

  • Observer via un dispositif de surveillance chargé de la production, de la bancarisation et de la dissémination de données de référence sur la qualité de l’air,
  • Accompagner les décideurs dans l’élaboration et le suivi des plans d’actions à moyen et long terme sur l’air et les thématiques associées (énergie, climat, nuisances urbaines) comme en situations d’urgence (épisodes de pollution, incidents ou accidents industriels),
  • Communiquer auprès des citoyens et les inviter à agir en faveur d’une amélioration de la qualité de l’air,
  • Anticiper en prenant en compte les enjeux émergents de la pollution atmosphérique et les nouvelles technologies par la mise en place de partenariats dans le cadre d’expérimentations, d’innovations, de programmes européens,
  • Gérer la stratégie associative et l’animation territoriale, organiser les mutualisations en veillant à la cohérence avec le niveau national.

 

[Mise à jour : mai 2019]