Méthodologie de calcul de l’indicateur risque feux de forêt

L’Indice Forêt Météo (IFM) est un indicateur du risque d'occurrence d'un feu de forêt. De nombreuses études ont montré une corrélation claire entre l'IFM moyen et le nombre de départs de feu.

Cet indicateur rend compte des conditions météorologiques propices aux départs et à la propagation de feux de forêts pour une région ou sous-région donnée. Il est calculé à partir de données météorologiques simples : température, humidité de l'air, vitesse du vent et précipitations. Ces composantes alimentent un modèle numérique qui simule le temps ou le climat, pour représenter l'état hydrique de la végétation et le risque d'incendie qui en découle.

Météo-France évalue quotidiennement l'IFM sur tout l'Hexagone et transmet ces informations à la sécurité civile.

Calcul des indicateurs

2 indicateurs sont construits et suivis par l’Observatoire, à partir de l’IFM :

  • l'un spatial : évolution du pourcentage de superficie où l’Indice Forêt Météo est supérieur à 20 pendant au moins 20 jours dans l’année considérée. Ce seuil de 20 correspond au seuil pour lequel le risque de déclenchement de feux est réel. Il a été validé au niveau national par des comparaisons avec les départs réels de feux de forêt. il est déterminé à partir d’une grille de mailles de 8 km de côté, pour laquelle on affecte à la valeur de la maille la totalité de la surface qu’elle représente.
  • l’autre ponctuel : évolution du nombre de jours où l’Indice Forêt Météo dépasse la valeur 20, sur une année et par saison : printemps, été, automne.

Les indicateurs proposés sont purement climatiques. En particulier, ils ne tiennent pas compte de la vulnérabilité propre à chaque commune ou intercommunalité d’Auvergne-Rhône-Alpes et des caractéristiques de population (par exemple forte proportion de personnes vulnérables) ou de l’environnement (par exemple caractère minéral des espaces publics).

Source des données

L’IFM est calculé et fourni par Météo France.

[Mise à jour : juin 2019]