La méthodologie générale de production d’indicateurs se décompose en 5 étapes :

  • choix des indicateurs, conditionné notamment par la disponibilité des données nécessaires à leur construction
  • collecte des données nécessaires, validation et mise en forme des données
  • calcul des indicateurs, exploitation, analyse croisée et mise en forme des résultats
  • validation de la production réalisée
  • mise à jour des indicateurs

Choix des indicateurs

Le choix des indicateurs est validé par le comité de pilotage de l’ORCAE, sur la base de propositions émanant des opérateurs techniques en réponse aux demandes et aux besoins des territoires.

L’observatoire ORCAE produit :

  • des indicateurs répondant aux exigences réglementaires : concentrations de polluants, exposition des populations, consommations et productions d’énergie, émissions de gaz à effet de serre, absorption annuelle de carbone sur le territoire, réseaux de chaleur ;
  • des indicateurs répondant aux besoins des utilisateurs et à leurs attentes en matière de suivi des évolutions climatiques, des impacts du changement climatique détectés en région et des évolutions liées aux mesures de lutte contre le changement climatique. Ce deuxième point nécessite de développer une approche croisée des enjeux climat-air-énergie sur les territoires et de leurs activités.

Les données : de la collecte à la mise en forme

En termes de fonctionnement technique, les données constituent le maillon central de l’Observatoire, sur lequel s’appuie la production des indicateurs.

Les données proviennent de différentes sources :

  • Portails de données open-data
  • Autres sources de données publiques (statistiques INSEE, etc.)
  • Conventions de mise à disposition de données établies dans le cadre des observatoires
  • Productions des opérateurs par leurs missions propres

Production et analyse des indicateurs

A partir de ces données source, l’Observatoire propose à ses utilisateurs :

  • des mesures ou des observations physiques : concentrations de polluants, indicateurs climatiques, fréquentation touristique, dates d’apparition des stades phénologiques…
  • des données calculées ou modélisées : concentrations de polluants, exposition des populations, bilan hydrique, consommations et productions d’énergie, émissions de GES…

Les données réelles disponibles permettent d'améliorer progressivement les modèles et d’objectiver les observations en matière de consommation énergétique, émissions de polluants ou évolutions du climat. Selon les thématiques, ces données sont disponibles à l’échelle départementale (exemple : fréquentation touristique) ou au niveau communal (exemple : consommation d'électricité ou de gaz distribuée).

Lorsque des modèles sont utilisés, ces données réelles détaillées sont comparées aux résultats de la modélisation pour identifier des pistes d'amélioration des modèles.

Les données résultant de modélisation sont aussi fréquemment utilisées, lorsque les données disponibles publiquement, ou bien mises à disposition des partenaires de l'ORCAE, ne permettent pas d'analyse systématique au niveau territorial.
Pour obtenir des chiffres à des échelles plus fines, l'ORCAE réalise des modélisations à partir de données statistiques disponibles, qui sont ensuite affinées à partir des données réelles disponibles publiquement.

Afin de permettre des analyses croisées des données collectées et de répondre aux enjeux climat-air-énergie, l’Observatoire construit une base de données mutualisée, s’appuyant sur les ressources des fournisseurs de données partenaires et visant à permettre des traitements et des études statistiques multi-thématiques. Cette base de données permet notamment des productions agrégées climat-air-énergie, telles que les profils territoriaux.

Ces profils territoriaux sont produits à l’échelle des EPCI. Ils peuvent donc être consolidés pour d’autres types de territoire (TErritoire à Energie POSitive, territoire de SCOT, Parc Naturel Régional...). Les données correspondantes sont mises à disposition dans la rubrique « Données et indicateurs ».

L’Observatoire met aussi à disposition des données à des mailles allant de la commune à la région, pour permettre des analyses ciblées pour différents types de territoire.

Validation de la production réalisée

La validation des indicateurs produits est une étape cruciale du travail, car elle garantit la qualité du travail produit et sa fiabilité. Cette validation est assurée tout au long du processus de production des indicateurs par le GIS des opérateurs de l’ORCAE ou bien directement par un opérateur précis, selon les thématiques traitées.

Mise à jour des indicateurs

Actuellement, la mise à jour des données est réalisée annuellement. Les profils territoriaux sont actualisés chaque année et la plaquette chiffres-clés est également publiée avec les dernières données disponibles à la date de traitement (année N-2), pour toutes les données utilisées par l’observatoire. Lors de cette mise à jour, les données calculées pour les années précédentes sont recalculées. Ce travail permet l'analyse de l'évolution des différentes valeurs sur une même base méthodologique.
Pour les indicateurs de suivi, la fréquence d’actualisation peut varier selon les indicateurs.

[Mise en page : juin 2019]